Blog

Le Top 10 des innovations technologiques qui m’ont marqué en 2015

L’année 2015 aura été marqué par de nombreuses innovations technologiques sur le continent africain. De jeunes africains ont mis sur pied des innovations ou ont perfectionné celles existantes afin d’améliorer les conditions de vie des Africains. Audrey Owona Essomba a bien voulu proposé à TIC Mag celles qui ont attiré son attention en 2015.

Gifted Mom ou le combat contre la mortalité infantile

Il s’agit d’une application qui permet de contacter via SMS les femmes enceintes qui vivent dans les zones rurales dans le but de leur rappeler leur rendez-vous pour visites prénatales. Cette innovation contribuerait à réduire le taux de mortalité infantile en Afrique et précisément  dans les zones enclavées. Gifted Mom est une trouvaille d’un jeune informaticien camerounais de 23 ans, Alain Nteff (Photo), qui a pu développer sa Start-up à travers de nombreux partenariats. Il a à ce jour été lauréat de nombreux prix africains et même internationaux.

Lumkani pour la détection d’incendies par radio fréquence

Réduire les incendies dans les logements rudimentaires. Tel a sans doute été l’objectif du Sud-africain David Gluckman lorsqu’il a mis sur pied un dispositif de détection d’incendies, le tout marqué par un service d’alerte utilisant la technologie de transmission par radio fréquence.

Plus concrètement, en cas d’incendie, le dispositif déclenche une alarme alertant alors la famille. En 20 secondes, le dispositif déclenche des détecteurs de chaleur dans un rayon de 60 mètres.

My Connect, un réseau social d’e-commerce

Il est désormais possible de vendre et d’acheter sa marchandise via My Connect, une plateforme web, fondé par Fabrice Alomo Atangana. Ce Camerounais de 22 ans dit avoir crée cet outil pour permettre aux Africains de pouvoir vendre et acheter des marchandises sans compte ni carte bancaire. Une centaine d’entreprises et Pme camerounaises utilisent déjà cette plateforme.

Ce jeune homme de 22 ans a été reçu par le ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique en décembre dernier, après avoir été lauréat du 2ème prix Anzisha 2015 de l’académie de l’entreprenariat africain en Afrique du Sud.

Matibabu, une application pour diagnostiquer le paludisme

C’est une trouvaille de quatre étudiants ougandais de l’Université de Kampala aidant à dépister le paludisme. A travers la technologie de diffusion de lumière, les co-fondateurs peuvent déterminer de dispersion des cellules normales et de celles infectées. Avec cette différence, l’application est capable de diagnostiquer le paludisme sous une prise de sans par émission d’infrarouge. L’application MATIBABU vise ainsi à réduire le taux de mortalité suite au paludisme en Afrique, mais aussi à améliorer les mécanismes de dépistage de cette pandémie qui est l’une des causes principales de la mortalité dans le continent.

Diamond, un système pour lutter contre la pénurie du sang

Au Sénégal, c’est l’œuvre de deux ingénieurs en télécommunications. Ces deux ambitieux finalisent un système qui permettra d’alerter les populations et les services médicaux sur la disponibilité des poches de sang dans les différentes banques de sang. Jean Luc Franseco Semedo et Evelyne Ines Ntonga prévoient à travers ce système l’envoi des messages vocaux et écrits dans les langues maternelles des populations. Il se présente ainsi comme une interface entre les banques de sang et les populations. Cette révolution technologique sur le plan sanitaire arrive à point nommé alors que de nombreux décès en Afrique sont du  au manque d’information sur la disponibilité du sang dans les banques.

Mobile Mathématique, un logiciel pour apprendre les maths

Mobile Mathématique est pour les autorités tanzaniennes un moyen de booster l’apprentissage des mathématiques pour les collégiens. Il s’agit en substance d’un portail qui offre près de 9 000 exercices de mathématiques, mais aussi un espace interactif ou les apprenants peuvent partager et comparer les exercices.  D’après un professeur de mathématiques, les premières améliorations commencent à être observées sur le terrain. Cette application est le fruit d’une collaboration entre la Commission tanzanienne pour les sciences et les nouvelles Technologies et Microsoft.

Somtou, une console pour gérer son commerce

Somtou, c’est le nom de la console conçu par le camerounais Ted Boulou. Il qui permet aux commerçants de gérer leur petit commerce. A travers cette console solaire, avec un écran tactile assorti d’un lecteur de codes à barres et une échelle mécanique connectée, elle permet d’enregistrer toutes les transactions dans un commerce.

Entre la gestion des stocks et le contrôle des bénéfices le commerçant peut ainsi être à jour dans sa comptabilité et ainsi mieux organiser ses achats.

« Viky », une application aide-mémoire

Viky est une application qui transforme le téléphone portable en secrétaire et rappelle à son utilisateur toutes les tâches qu’il doit effectuer. D’après Patrick Mveng, son concepteur camerounais, « avec Viky installé dans votre téléphone, vous pouvez faire des notifications orales à votre téléphone. Par exemple, ‘‘Rappelle moi d’aller au rendez-vous chez le médecin demain à 8h’’. L’application l’intègre automatiquement dans l’agenda de votre téléphone et vous le rappel le moment venu ». Viky qui a également une commande vocale peut fonctionner sans connexion internet. Dans ce cas, il suffit d’envoyer la demande par sms au 8192 et l’application ira chercher ce que vous désirez.

Smart Charger, pédaler pour recharger son téléphone

Une heure de pédales pour recharger son téléphone. C’est un Smart Charger, une sorte de chargeur intelligent connecté à la dynamo d’un vélo qui permet aux kenyans vivants dans des zones non électrifiées de pouvoir charger leurs téléphones portables.

Une fois la connexion faite, il faut pédaler l’engin à deux roues pendant une heure et le portable sera entièrement chargé. A travers cette technologie, Jeremia Murimi et Pascal Katana, tous deux étudiants kenyans exonèrent les villageois des longues distances qu’ils avaient à parcourir pour espérer recharger leurs téléphones.

Certaines des applications listées ici n’ont pas encore été primées, certainement du fait qu’elles ne soient pas totalement achevées ou qu’elles sont encore à parfaire selon leurs inventeurs.

Sticky Cash, pour une bonne gestion des dépenses personnelles

Le jeune camerounais Ludovic Momo a mis sur pied en 2015 une application destinée à aider les utilisateurs à mieux gérer les dépenses quotidiennes. L’application dénommée ‘‘Sticky Cash’’ « est née du constat que beaucoup de personnes éprouvent d’énormes difficultés à gérer tout seul leur finance. Il est donc question de leur fournir un assistance électroniquecapable de les alerter en cas d’excès ». D’après Ludovic Momo cette application vous alerte automatiquement lorsque vos dépenses dépassent le seuil prévu par jour, par semaine ou par mois et vous donne la possibilité d’avoir une liste et des graffs qui présentent l’ensemble de vos dépenses sur une période donnée.

Par Audrey Owona Essomba

Cambio Dev
Auteur: Cambio Dev

Nous facilitons l’apprentissage en transmettant de la compétence grâce à des formations vidéos et professionnelles. Plus besoin de se déplacer pour apprendre, le savoir vient vers vous. Apprenez sur Cambio-Dev selon vos horaires. Cambio-Dev est totalement gratuit et ouvert au publique. donc un camerounais qui manquera de connaissance, ne pourra s’en prendre qu’à lui même.

Cambio Dev
administrator
Nous facilitons l’apprentissage en transmettant de la compétence grâce à des formations vidéos et professionnelles. Plus besoin de se déplacer pour apprendre, le savoir vient vers vous. Apprenez sur Cambio-Dev selon vos horaires.

Cambio-Dev est totalement gratuit et ouvert au publique. donc un camerounais qui manquera de connaissance, ne pourra s’en prendre qu’à lui même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *